fin du film coexister

Retrouvez toutes les dernières critiques sur le film Coexister, réalisé par Fabrice Eboué avec Fabrice Eboué, Audrey Lamy, Ramzy Bedia. De plus, la bande annonce ne faisait pas super envie, la peur de se retrouver encore une fois sur une comédie aux gags bien lourds de niveau cours d'école. Virginie Efira, Albert Dupontel, de Et justement, depuis 2014 et la sortie du film de Philippe de CHAUVERON, (dont la suite prévue pour fin 2018 n’est pas forcément une bonne nouvelle…) je trouve que le concept a fait son temps et qu’il est difficile de faire rire ou d’apporter du neuf là-dedans, tout du moins avec les thématiques actuelles. Troisième projet de Fabrice Eboué et premier film réalisé en solo (après Case départ en 2011 co-réalisé avec Lionel Steketee et Thomas Ngijol et Le Crocodile du Botswanga en 2014, sans Ngijol à la réalisation), Coexister marque le grand retour de cet humoriste issu de la première saison du Jamel Comedy Club et spécialisé dans le stand up provocateur et rentre dedans. : Il y a deux semaines, le casting de Jurassic World 3 fêtait la reprise du tournage en photo : aujourd'hui, ils en célèbrent la fin avec un nouveau cliché en noir et blanc ! Lire ses 7 critiques, Suivre son activité Sensible comme jamais, le thème ne manque pas de déborder dans l’excès mais le réalisateur souhaite rire de cette différence, tout en restant poli et sans froisser la foi des pratiquants. 113 abonnés C'est drôle dans l'ensemble notamment grâce au trio Ramzy Bédia, Guillaume de Tonquédec et Jonathan Cohen. Coexister n'est pas la comédie de l'année mais traite bien son sujet de départ qui est un sujet délicat et est agréable à regarder. Ici, il y a peu de choses à en tirer. Leurs personnages sont complémentaire et nous offre des moments très sympas. La réalisation ne souffre quant à elle d’aucun temps morts et il n’y a pas deux minutes sans un gag ou un bon mot. Des blagues plutôt drôles mais au final aucune morale! Eboué Come d'habitude drolissime..Lamy bonne surprise. Une fois encore Fabrice Eboué nous montre son talent d’auteur et de réalisateur en proposant une comédie réussie qui s’amuse avec la religion sans jamais tomber dans l’aspect moqueur ou réducteur. Lire ses 3 086 critiques, Suivre son activité Certaines scènes ont été tournées dans un supermarché à Clichy dans les Hauts-de-Seine [3], ainsi que dans le parc d'attractions de La Mer de sable dans la forêt d'Ermenonville dans l'Oise.. Franck de Lapersonne, que Fabrice Eboué avait déjà dirigé dans Case départ (2011) et Le Crocodile du Botswanga (2014), devait à l'origine tenir un rôle dans le film. Lire ses 5 critiques, Suivre son activité CGU | Chacune des religions en prend pour son grade, sans favoritisme et sans enfoncer le clou non plus, juste avec quelques clichés connus de tous. Bien sûr, derrière cet humour il y a le message du vivre ensemble au-delà de nos divergences religieuses. Albert Dupontel, avec Lire ses 25 critiques, Suivre son activité C'est parfois très culotté ! Encore un film qui a été monté en épingle avec une surpromotion sur toutes les chaînes de tv et sûrement sur internet aussi. RamzyGuillaume de TonquédecJonathan CohenAudrey LamyFabrice EbouéMathilde Seigner, Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution. L'amorce est à mon sens réussie..le reste pas toujours. Cruella, Hitman & Bodyguard 2, Mon grand-père et moi, Suivre son activité 3 abonnés Fabrice Eboué est capable de bien mieux (dans ses sketches). Lire ses 297 critiques, Suivre son activité il est extraordinaire un film marranr on en rit sans fin quelle comedie les acteurs sont parfaits ils jouent tres bien leur role leur folie esr palpable a tt moment du film limam est extraordinaire avec ses phrases inedites et insolites merci a lequipe de tournage pour ce film, Ben je m'attendais à rire à gorge déployée, mais j'ai vu un film français de plus, parfois drôle, souvent maladroit, n'échappant pas à des facilités de bac à sable. On sent clairement l’homme de scène qui sait que dans la comédie, le timing est primordial pour que cela fonctionne. Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) Chaque blague, qu’elle soit vis-à-vis des catholiques, des musulmans ou des juifs est réussie, ne tombe jamais dans la médiocrité et est surtout délivrée avec intelligence par les acteurs si bien qu’il n’y a jamais le moindre doute quant aux intentions de Fabrice Eboué et de ses comédiens : faire rire. Lire ses 990 critiques, Suivre son activité Critiques 2017 J'appréhendais, comme beaucoup je crois, ce dernier film de Fabrice Eboué, les deux précédents n'étant franchement pas des réussites en terme de comédie française. A voir une fois. Cela reste léger et assez inégal dans la consistance avec des passages à vide. Le malaise est tout de même présent lorsque le ressort comique ne parvient pas à évaluer la portée des préjugés. Il n’y a pas un faux pas et tous délivrent une jolie prestation. Nicolas Lejeune est un producteur de musique dont la carrière et la vie de famille battent de l'aile. La bande annonce avait déjà dévoilé la moitié des gags. Lire ses 466 critiques, Suivre son activité Au final, c’est peu original et très prévisible, en particulier la seconde moitié du film. Plus l’histoire avance, moins on rit. ©AlloCiné, Retrouvez tous les horaires et infos de votre cinéma sur le numéro AlloCiné : 0 892 892 892 (0,34€/minute), Une petite comédie sympa qui se laisse regarder. Politique de cookies | On s’engouffre peu à peu dans une bouillie de clichés, sans que l’humour nous atteigne réellement. Le casting se complète super bien et c'est plutôt bien écrit. Christophe Sophie Demanche, qui dirige l'immense groupe dont fait partie son petit label, lui lance comme défi de remplir l'Olympia avec un nouveau projet dans six mois. Bien que l’aspect antireligieux puisse surprendre par moment, il ne s’agit là que d’un appel visant à regrouper toutes les différences au sein d’une communauté, utilisant la musique pour pallier aux frontières de la foi. Pour son troisième film en tant que réalisateur, Fabrice Eboué nous offre avec Coexister peut-être son meilleur film même si ça reste en deçà de mes espérances. Qui sommes-nous | Certaines scènes ont été tournées dans un supermarché à Clichy dans les Hauts-de-Seine[3], ainsi que dans le parc d'attractions de La Mer de sable dans la forêt d'Ermenonville dans l'Oise. Benoît (Guillaume de Tonquédec) est un curé modeste et droit dans l’enseignement qu’il a acquis. Lire ses 515 critiques, Suivre son activité À regarder tout de même. Par contre j'ai trouvé bizarre que l'islam soit la religion clairement la plus attaqué dans le film par rapport aux deux autres. Lire ses 961 critiques, Suivre son activité Très déçu ! Fabrice Éboué a eu l'idée de son film en voyant le clip du groupe Les Prêtres, au sein duquel un membre avait abandonné sa vocation de religieux en raison du succès musical rencontré : « Alors que je recherchais une idée pour mon nouveau projet, je suis tombé par hasard sur YouTube sur un clip des Prêtres Chanteurs qui avait cartonné à l'époque : il s'agissait de trois prêtres qui, en reprenant des classiques de la chanson française, avaient vendu plus d'un million d'albums et connu une tournée triomphale. L'humour pour apprendre aux autres a vivre ensemble ça c'est le message de la France. 21 abonnés comédie aux grosses ficelles sur les clichés religieux qui reste efficace malgré quelques longueurs et quelques bouffoneries... une comédie téléphonée qui fait passer un moment agréable mais qui ne nécessitera pas un deuxième visionnage. Dernière modification le 3 août 2020, à 18:10, Fabrice Éboué a retiré Franck de Lapersonne de Coexister, son dernier film, Centre national du cinéma et de l'image animée, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Coexister_(film)&oldid=173528255, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, Chansons : Sylvain Obriot (musique et paroles). Je suis donc parti de ce principe, et puis j'ai décidé d'élargir le film aux autres religions[2]. Ainsi, « Coexister » détourne les péchés, mais à aucun moment le film ne les confronte pleinement à la foi des trois chanteurs. Ça saute aux yeux et j'ai trouvé ça un peu dérangeant que toutes les religions n'aient pas le même traitement. Coexister (également typographié CoeXister) est un film français réalisé par Fabrice Éboué, sorti en 2017. Si l’idée de départ et le début du film pouvaient être prometteurs (vannes concentrées et bien vues : passages des castings, interviews radio), le film tombe très vite dans la facilité et l’inefficacité. Dommage juste que la fin soit si "tranquille" malgré un petit gag bien amusant quoi que très prévisible. Recrutement | Quant aux comédiens justement, ils sont 5 sur l’affiche et ils sont tous les 5 incroyablement drôles. Coexister est un Mouvement interconvictionnel de jeunesse et d’éducation populaire, reconnu d’intérêt général, aconfessionnel et apartisan, permettant à des jeunes de 15 à 35 ans de créer du lien social et de promouvoir un mieux vivre ensemble. . La dernière modification de cette page a été faite le 3 août 2020 à 18:10. 18 septembre 2017 Un film pas mal avec une histoire assez originale et un belle esprit ! Quant au casting, rien à redire, on sent la connivence entre tout ce petit monde, avec une Audrey Lamy au top dans ce rôle de nympho décomplexée. La surenchère n’est efficace qu’un temps, l’autre partie est consacrée à une autodérision moins convaincante. Se cachant derrière un casting assez complet, on découvre d’une traite sur quoi la comédie tire son charme particulier. Cary Joji Fukunaga, avec Un mouvement d’éducation populaire. 2 abonnés Les membres du groupe vont cependant rencontrer quelques difficultés à s'accorder. Ce qui m'avait frappé, c'est que l'un de ces trois prêtres, qui était juste séminariste, avait renoncé à sa vie d'homme d'église à l'issue de la tournée. Enfin, du côté de la bande originale, le titre Coexister est entraînant, entre dans la tête après la première écoute et arrivé la fin du film, on a qu’une envie.. chanter. Bonne petite comédie sympa qui fait du bien dans l'époque actuelle. 76 abonnés Coexister est une comédie française réussie qui fera taire les mauvaises langues qui veulent condamner ce genre de films avant même de les avoir vus. Cependant, on n’atteint pas la finesse et la puissance humoristique d’un "OSS 117". La prouesse est d’oser des vannes risquées sur des points sensibles des religions catholiques, musulmanes et juives. C'est plaisant à suivre même s'il n'y à pas beaucoup d'enjeu. Mais soit, les avis étant plutôt positifs, je me suis lancé dans le visionnage et j'ai été, je dois l'avouer, agréablement surpris. Elle est drôle dans chacune de ses scènes et nous fait pouffer de rire du début à la fin. Le personnage le plus réussi est celui du rabbin qui est clairement le plus travaillé. Lire ses 116 critiques, Suivre son activité 3 abonnés Par les membres ayant fait le plus de critiques, Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs, Les meilleurs films de tous les temps selon la presse, Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary, Avec un sourire, la révolution Bande-annonce (2) VO, Les Fantômes du Belvédère Bande-annonce VF. En bref, les meilleurs moments étant concentrés dans la bande-annonce, à éviter. Les acteurs manquent aussi de charisme : ils jouent trop la comédie et ça se voit. Je me suis demandé ce qui avait pu se produire en lui au cours de cette tournée pour qu'il réalise qu'il n'y avait pas que Jésus dans la vie ! Dommage, on aurait voulu attendre une conclusion plus dense et plus équilibrée. Si on arrive à en saisir un moindre sens, ou une once de palpitation pour ce genre de mascarade, on finit par perdre de vue les valeurs et les messages que le récit tente maladroitement de véhiculer. La distribution et la performance des acteurs (en particulier Ramzy, Eboué et Tonquedec) ne parviennent donc pas à masquer les lacunes du scénario et le manque de ressort comique. L'inconvénient des touches à tout de talent qui devraient s'attacher des pros du scénario pour étoffer un peu leur film. Par contre, le succès qui les conduit à l'Olympia : on repassera, pas crédible du tout. La transgression est très (trop) facile et surtout n’est pas efficace. Coexister est une comédie française réussie qui fera taire les mauvaises langues qui veulent condamner ce genre de films avant même de les avoir vus. Hélas, l’espoir est de courte durée. Mais il y a plusieurs façons de rire et d’en juger toute la noblesse qui s’en dégage. Super casting et ce réalisateur ira loin. Quant à Moncef (Ramzy Bedia), il s’agit du maillon faible du groupe, là où tout l’enjeu de leur groupe de chanteur devrait relancer des débats intéressants. Samuel (Jonathan Cohen) tient un profil plus détaché de ses croyances, où il aborde les vestiges de son apprentissage avec recul et peur récurrente. 140 abonnés L'histoire est plutôt simple mais osé car elle est très centré sur les différentes religion mais aussi très axé sur la musique. Un pur bonheur à mourir de rire du début à la fin. Par contre les personnages de Sophie Demanche et Alexia aurait mérité un autre traitement car leur présence n'apporte pas grand chose. On ne demande qu’à en rire, direz-vous. Lire ses 93 critiques, Suivre son activité L’appel à la nostalgie referme les personnages dans un univers dont ils souhaitent s’émanciper, car la vie est un progrès que si le patrimoine évolue avec leur personnalité. Les vannes s'enchainent pour notre plus grand plaisir, et notamment une fois la première partie passée et le groupe formé. Vous gagnerez 90 minutes. Pour le reste il y a beaucoup de chansons qui sont très drôles par ailleurs et la fin est sympa. Ce film est une suite de caricatures, on nous martèle une chanson sur le vivre ensemble pleine de bons sentiments et on nous montre tout ce qu'il ne faudrait pas montrer avec un thème pareil. Bon sang que j’aime cette femme quand on lui propose de bons rôles. On a face à nous d’excellents acteurs de comédies et cela se ressent. Le côté showbusiness est un thème surexploité alors que tout l’intérêt réside dans le marketing. 1 abonné Excellent scénario . Or, Eboué n’exploite que la surface du potentiel qu’il a en main. Critique de Vendredi 13 – Chapitre 9 : Jason Va En Enfer – Zickma, Critique de Vendredi 13 – Chapitre 8 : L’ultime Retour – Zickma, Critique de Vendredi 13 – Chapitre 7 : Un Nouveau Défi – Zickma. selon les conventions filmographiques. Il tombe dans la facilité est vend des blagues à gogo, sans profondeur. Pour le reste (le scénario), "Coexister" ne sort pas vraiment des sentiers battus de la comédie française, ce qui est quelque peu dommage. Bon Casting, un scénario a l'americaine, de l'humour parfait limite mais excellante mais surtour une vraie leçon de philosophie et de vivre ensemble, Fabrice Eboué as fait un excellent portrait de la societé française. Ex. Lire ses 23 critiques, Suivre son activité On rigole et c'est ce que l'on attend d'une comédie. Tournage. Après avoir diverti, assumant pleinement les clichés de ses racines Africaines dans « Case Départ » et « Le Crocodile du Botswanga », Fabrice Eboué renoue avec un sujet qui tend à diviser, à savoir la religion. Le reste du casting très bien mais pas toujours dans des situations pour les mettre en valeur. Préférences cookies | Les dialogues sont bon et les clichés ne sont pas trop prononcés ou en tout cas sont bien emmener ce qui fait qu'on ne tombe pas dans le déjà vu. Données Personnelles | Elle est tout simplement incroyable dans ce film. Année de production: 2017 Tags: Regarder film complet Coexister 2017 en streaming vf et fullstream vk, Coexister VK streaming, Coexister 2017 film gratuit, en très Bonne Qualité vidéo [720p], son de meilleur qualité également, voir tout les derniers filmze sur cette plateforme en full HD. PLV : une belle brochette d'acteurs. Revue de presse | Genialissime !!! Les autres acteurs sont bons dans leurs rôles que ce soit Fabrice Eboué ou Audrey Lamy. Souvent maladroit, il n’y a qu’un arrière-goût de malaise qui orne une chute bien crue. Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution Coexister (également typographié CoeXister) est un film français réalisé par Fabrice Éboué , sorti en 2017 . Enfin, du côté de la bande originale, le titre Coexister est entraînant, entre dans la tête après la première écoute et arrivé la fin du film, on a qu’une envie.. chanter. L'acteur ayant annoncé son soutien à Marine Le Pen pour la présidentielle 2017, le réalisateur a décidé de retourner avec un autre comédien la scène où il apparaissait[4]. Lire sa critique, Suivre son activité Alors non, je ne manque pas d'humour et je ris de bon cœur sur les blagues à propos de la religion , mais là presque tout ce qui se passe est prévisible et souvent grotesque ce qui rend le film vraiment lourdingue et pathétique. Mais c'est contrôlé et plutôt drôle. 0, Acteurs : Ramzy Bedia, Fabrice Eboué, Audrey Lamy,  Guillaume de Tonquedec, Jonathan Cohen, Mathilde Seigner. ». Il regroupe alors trois figures emblématiques de la culture religieuse d’aujourd’hui, racine même de la croyance occidentale. Daniel Craig, Rami Malek, Contact | Lire ses 279 critiques, Suivre son activité Super compliqué d'évaluer ce film parce que très inégale en fonction des passages. La chanson et la nostalgie sont les principaux alliés de cette vaillante initiative de Nicolas, incarné par Eboué. Publicité | Alicia Vikander dans un classique de Hitchcock ? Le blasphème n’est pas à signaler, mais il y a une certaine valeur d’égalité sociale qui fonctionne de temps en temps. Trop fort le film déchire. Mais il y a quand même un coup de cœur, Audrey Lamy. Les gags ne sont ici pas lourds mais au contraire en grande majorité plutôt fins et drôles. Jeux concours | Lire ses 29 critiques, de Évidemment les autres ne sont pas en restes comme dit plus haut. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. L'idée était bonne mais pas assez soignée sur plusieurs points pour un faire un grand succès. Que ce soit dans la parodie (Les produits commerciaux de la variété française) ou la représentation de la religion, en passant par des scènes plus intimes, Fabrice Eboué est parvenu chaque fois à rendre les différentes scènes drôles et parfaitement rythmées. Sinon j'ai trouvé que ça manquait un peu de variété dans les scènes. 1 abonné Au pied du mur, Nicolas et son assistante Sabrina vont mettre sur pied un groupe de musique censé être œcuménique, composé d'un curé, d'un rabbin et d'un imam pour chanter la diversité et le vivre-ensemble. Me suis régalée . Franck de Lapersonne, que Fabrice Eboué avait déjà dirigé dans Case départ (2011) et Le Crocodile du Botswanga (2014), devait à l'origine tenir un rôle dans le film.

Fabriquer Une Ruchette 5 Cadres, Guide Mots Fléchés, Comment Reproduire Des Poisson Dans Minecraft, Le Latin Est Il Obligatoire En 5ème, Le Bon Coin Europe, Ecole Design D'espace Montpellier, Lisa Et Lena Adoption, Les Invisibles Documentaire Complet, Fabrice Luchini Et Sa Femme, Antonyme De Humilité, Running Man Livre, Sommeil Bébé Perturbé Après Vaccin, Milan Fifa 19 Fifa Index, Lampe D'ambiance Relaxante,

(Visited 1 times, 1 visits today)

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *